Bien Vu Mai 2018 Nº 266 - Copyright Mai 2018

RAC 0, et après ?

Ce début de mois de mai clôt la période de “concertation” en vue de la mise en place du RAC 0. Tout a été dit sur la méthode de “négociation”, les différentes pistes étudiées, les avancées progressives et les profondes inquiétudes qui demeurent sur l’avenir de la filière optique en France. Quel que soit le projet qui sera publié dans quelques semaines, il marquera une rupture sur le marché. Pour le moment, cette réforme du RAC 0 laisse un goût amer. Parce qu’elle est une occasion manquée de repenser avec tous ses acteurs une filière visuelle, plus efficiente, mieux organisée pour répondre aux enjeux de santé publique, et permettant à tous les Français l’accès à des soins et des équipements visuels de qualité. Parce qu’en l’état actuel, c’est une réforme perdant-perdant : pour les opticiens et les fabricants, bien sûr. Et aussi, probablement, pour les Ocam et réseaux de soins, qui ont tout intérêt à conserver un marché “libre” et verront leur rôle de régulateur du marché sérieusement écorné, puisque l’Etat s’en chargera, en partie. Sans parler évidemment des consommateurs dont la qualité des équipements risque de baisser. Et maintenant ? La réforme va se mettre en place progressivement. Le projet, qui sortira des derniers rounds de la concertation, sera discuté, et le dossier étudié par la HAS et le conseil économique de santé, pour une application probable en début d’année prochaine. Il faudra attendre d’ici 2 à 3 ans pour que ses effets se fassent sentir sur le marché. Seule certitude : cette réforme est de taille. Car elle modifie tous les équilibres économiques actuels. La transformation n’est donc pas fi nie. Au contraire, elle commence. Pour la mettre en place, de nouveaux cadres sont à définir. : “reconstruction“ de la filière visuelle, réflexion sur la place des opticiens, prévention, formation, accès aux soins pour tous les Français : tout reste à faire et à construire. Si un modèle économique, celui qui prévaut depuis près d’une quarantaine d’années, est remis en cause, d’autres sont à inventer. Dans quel environnement ? Il est trop tôt pour tirer les leçons de ce qui n’est pas encore acté. Il est difficile également de chiffrer les impacts du RAC 0 sur le marché. : à quelle baisse faut-il s’attendre. ? On nous parle d’un milliard… A quel point cela va-t-il transformer votre métier au quotidien ? Quelles seront les conséquences pour la santé visuelle des Français, sachant que les besoins vont continuer à croître. ? Dans ce contexte, notre ambition et notre mission demeurent : vous accompagner dans ce bouleversement sans précédent de votre éco système. Et nous nous attacherons, chaque mois, à vous donner tous les outils et le bon éclairage pour anticiper ces nouveaux équilibres économiques et vous y adapter, en continuant à performer et à exercer, passionnément, votre métier.

Marie-Dominique Gasnier

Important : Ce site utilise la technologie ASP, vous devez accepter l'utilisation des cookies

Pour toutes questions ou remarques propos de ce site, Veuillez envoyer un email au Webmaster
Bien Vu 120 avenue du Gnral Leclerc 75014 Paris - 01 44 16 74 00
Copyright © 1996 - 2018 Bien Vu